JOURDAIN, LES EAUX SANS PARTAGE

2013
Publication, Le Monde
2013
Exposition itinérante, Bibliothèques de Seine Saint Denis
2011
Publication, International Samenwerking magazine, Pays-Bas
2011
Publication interactive, LeMonde.fr
2011
Publication webdocumentaire www.disputedwaters.com

Le plus mince filet d’eau a toujours été un enjeu stratégique, économique, et agricole entre Jordanie, Palestine et Israël. Les frontières d’avant et après 67 ayant notamment suivi le tracé du cours d’eau délimitant Cisjordanie (West Bank) et Jordanie. L'hydrographie y est complexe : ressources naturellement mal réparties, intensification des besoins, dégradation de la qualité des eaux de surface, épuisement des nappes phréatiques...
En cent ans, le Jourdain a réduit de 90% principalement du fait des captures hydrographiques réalisées pour la seule agriculture de l’Etat hébreu. Les choix pour l'exploitation économique de l'eau, et les moyens mis en œuvre à cet effet, ont des incidences directes sur les relations entre Israël et les Territoires occupés, sur la vie des populations ainsi que sur la préservation de l'environnement. Archaïsme et modernité, coopération et conflit, ignorance et savoir... les extrêmes se côtoient et limitent plusqu’ils favorisent le partage d'un patrimoine hydrique précieux, chargé des conflits ou revendications d’appartenance à une même terre.

© Celia Pernot 2022
Tous droits réservés | All rights reserved

Using Format